CULTUREL | AIX | L’aqueduc de Roquefavour est-il Romain ?

Si vous posez la question autour de vous, « De quelle origine est l’Aqueduc de Roquefavour ? »

Neuf fois sur dix, si vous n’avez pas à faire à un initié ou à un lecteur de ce blog :), vous entendrez dire « Romain » !
Et pourtant, pour une fois, ce n’est pas le cas !
Même s’il ressemble à son cousin, le Pont du Gard, « notre » aqueduc date du XIXe siècle et classé monument historique en 2005 ! Il fut élaboré par l’architecte par Jean-François Mayor de Montricher.

Lumière sur un monument toujours utilisé de nos jours.…

Sur la commune de Ventabren, 393 mètres d’arc en pierre trônent au sein de la campagne aixoise. Sa fonction d’aqueduc permet  l’acheminement de l’eau de la Durance à Marseille et fait partie du « canal de Marseille ». Il franchit la vallée de l’Arc, et enjambe à la fois la rivière, la route « Aix-en-Provence > Berre » et la voie ferrée « Aix > Rognac ».

Sa construction, commencée en 1841 et achevée en 1847, a été dirigée par l’ingénieur des ponts et chaussées Jean-François Mayor de Montricher, secondé par William Fraisse.

D’une architecture largement inspirée par l’antique pont du Gard, avec ses 82,65 mètres de haut, il est près de deux fois plus haut que ce dernier. Il s’agit du plus haut aqueduc en pierre du monde.

L’origine de cet édifice remonte aux deux années consécutives de sécheresse en 1833 et 1834. Les restrictions d’eau à un litre par habitant et par jour et les épidémies de choléra déclenchées par les inondations ont, dès l’année suivante, définitivement encouragé le maire de Marseille, Maximin-Dominique Consolat, à proposer la construction d’un canal de 80 km de long amenant l’eau de la Durance à Marseille. Pour franchir la rivière de l’Arc, l’idée retient un principe de pont-siphon, mais Mayor-de-Montricher propose à la place, un pont-aqueduc en maçonnerie, d’un coût de 3 784 871 francs-or. Malgré un budget plus cher que les projets proposés par ailleurs, la grandeur et la pérennité de cet ouvrage séduisent la ville.

Trois étages et beaucoup de chiffres
Base : 12 arches de 15 m d’ouverture, hauteur de 34,1 m
Niveau 2 : 15 arcades de 16 m d’ouverture, hauteur de 34,9 m
Niveau 3 : 53 arches de 5 m d’ouverture, hauteur de 13,5 m
L’aqueduc garde l’empreinte des rochers environnants grâce à ses blocs de pierre taillés sur leur face intérieure et bruts en face extérieure.

Et aujourd’hui ?
En 2016, le canal de Marseille dont l’aqueduc de Roquefavour fournit 240 millions m3 d’eau potable soit 80 % de la consommation de Marseille reste un ouvrage avec un point d’intérêt majeur de la région aixoise. Majestueux, gorgé de la douce lumière de Provence, il renvoie aux amateurs de beaux paysages un tableau somptueux.
Profitez d’une balade familiale à vélo ou à pieds pour vous reposer, voire pique-niquer au pied de ce monument incontournable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AlphaOmega Captcha Classica  –  Enter Security Code